“Quels sont les écueils/risques de l’accompagnement externe que vous ou d’autres avez déjà rencontrés ?”

Nul ne saurait je pense prétendre à une liste exhaustive, surtout avec le peu de recul dont on dispose. Mais voici quelques-uns que nous avons rencontré :

La précipitation : avant de se libérer en acte, il faut libérer la parole. Avant de libérer la parole, il faut créer la confiance. Tout cela prend du temps et ce sont des processus d’ordre cognitifs, humains, dont la cadence n’est ni prévisible ni maîtrisable. En informatique circule cette histoire qui dit que si une femme peut faire un bébé en 9 mois, 9 femmes ne peuvent pas faire un bébé en 1 mois. C’est exactement la même chose. Devenir ami avec quelqu’un, ça prend le temps que ça prend. Même s’il y a des méthodes un peu artificielles.

Image for post
Image for post

L’injonction paradoxale : la meilleure méthode pour tuer la créativité de quelqu’un ? Lui ordonner “Sois créatif !” Pareil pour “sois libre !”. Bien entendu, ce phénomène ne se présente pas sous cette forme aussi évidente. C’est plutôt “Bon, commençons avec une équipe pilote, libérons le groupe A d’abord, et on verra ensuite”…

Les pastèques : certaines actions finissant toujours par avoir impact un peu spectaculaire et inattendu, la récupération guette ! Cela peut se concrétiser soit sous la forme de grands chefs qui se mettent à crier partout que tout cela était leur idée, soit des gens sincèrement engagés au début mais donc la tête tourne un peu à force de recevoir des accolades des grands patrons.

Image for post
Image for post

Tout seul dans le noir : il n’y a pas de plateforme, et on vous interdit d’en bâtir une. Pas d’internet au bureau, blackberry obligatoire, plein de bonnes intentions mais impossible de glisser en douceur dans la transgression. Une bonne manière de s’y prendre est de désigner une personne pour assister l’équipe, la nommer “point de contact unique”. Une personne qui aura besoin que tout soit planifié une semaine avant, chaque réunion, l’agenda, les participants… l’enfer est pavé de bonnes intentions !
Le passeport alpha : s’il est certain que la bienveillance du top management est importante, il faut également savoir conserver assez de distance pour être vu comme quelqu’un qui chuchote à l’oreille du patron, mais pour l’influencer, pas pour rapporter. Il faut donc arriver à jouer ce positionnement avec finesse.

Image for post
Image for post
Jason Fly, héros de XIII, est le seul porteur connu du passeport alpha, sésame ultime confié en main propre par le président de la république.

Written by

Entrepreneur, father, barbarian, dreamer, prospectivist, teal evangelist, optimistic, french-vietnamese, parisian, feminist, caretaker. Blind to legal fictions.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store